Quel sera le profil type du consommateur post coronavirus ?

Commerce - 18 octobre 2020

On peut supposer avec les statistiques que l’on a actuellement, que le profil du consommateur va changer suite au confinement du Covid19. N’oublions pas que c’est plus de 4 personnes sur 10 soit près de 2.5 milliards d’humains qui ont été confinés au printemps 2020*. Ce sont de nouvelles façon d’acheter, de remplir le frigo qui se sont opérées auprès des jeunes, comme des personnes âgées.

Plus de e-commerce, moins de shopping en boutique

Les petites boutiques ont bien constaté le changement post coronavirus. Moins de clients et ce dans les grandes villes comme en campagne, où le risque de contagion est pourtant moins élevé. Il faut dire que pendant les semaines du confinement, les français se sont adaptés, ils ont passé commande en ligne. La grande distribution a vu ses commandes sur internet atteindre des volumes records.

Le directeur financier de Carrefour Matthieu Malige explique dans cet article que la progression du commerce en ligne avait déjà amorcé une hausse dans son groupe. Toutefois, force est de constater que les clients des grandes surfaces n’ont pas tout à fait repris leurs habitudes d’antan. Certains couples de séniors qui faisaient leurs courses 3 fois par semaine a quelques peu changé. Ils y vont plus qu’une fois, ils ont peur de la Covid.

Moins nombreux sont ceux et celles qui font du shopping le samedi dans les grandes rue piétonnes. On le voit bien, un reportage télé nous montre la rue Serpenoise à Metz en septembre, elle est quasi déserte.

rue piétonne à Metz

La grande distribution prête à évoluer ?

On va bien finir par revenir à une situation normale, sans port du masque obligatoire. La crise sanitaire une fois terminée verra le retour des habitudes de consommation. Les consommateurs vont dépenser plus, car ils auront été privés trop longtemps et les commerçants aussi vont investir à nouveau. C’est la version optimiste que l’on espère voir se produire. Il y a trop de commerces en France qui ont besoin de retrouver leur clientèle pour avoir une visibilité plus grande que celle qu’ils ont actuellement.

commerçante qui fait ses comptesLa grande distribution aura joué son rôle pendant le confinement, il n’y a pas eu de rupture de stock (hormis quelques jours sur des produits tels que le papier toilette et les pâtes). Néanmoins, on ne peut pas les incriminer, car c’est le comportement des français qui a causé ces ruptures momentanées. Les grands magasins ont également bien organisés le drive et la vente en ligne, ils ont pu rassurer leurs clients en mettant en place tout un système de protection.

Le profil du consommateur une fois la crise du coronavirus terminée sera ce qu’il est, la seule chose à retenir c’est que le commerce de proximité aura joué un rôle tout aussi important que la vente sur internet. Les deux ont été essentiels, cela ne devrait pas profondément changer les habitudes des consommateurs lambdas.

*Source AFP.